L'alimentation

 

L'alimentation est au coeur de nos préoccupations en tant que naturopathe. Et plus je m'informe sur le sujet, plus je réalise que dans toutes les cultures, l'alimentation joue le rôle d'une pierre angulaire pour quiquonque est conscient de sa santé.

Au Québec, nos problèmes de santé ressemblent totalement à ceux de nos voisins du sud. C'est que nous mangeons comme eux, de plus en plus. Même les pays d'Asie qui n'avaient jusqu'ici jamais rencontré certains problèmes de santé de l'Amérique, commencent à en faire l'expérience depuis l'intégration des chaînes de fast food dans leurs pays.

Il y a définitivement du bon à avoir accès aux aliments du monde entier (mon Dieu, que ferais-je sans mangues ou sans olives...) mais il y a certes des problèmes à transformer la culture culinaire d'une nation vieille de mille ans. À cela, existe de sérieuses conséquences.

En ce qui me concerne, je travaille toujours avec l'alimentation d'abord. Beaucoup de problèmes de santé mineurs sont reliés directement à la façon de s'alimenter. Une personne peut prendre trop de fibres, trop de sucre, trop de gras...il s'agit alors d'équilibrer ce pilier de la santé et souvent les problèmes diminuent. Il faudra par ailleurs voir si l'exercice est adéquat, de même que considérer les autres piliers de la santé.

Je prévilégie également énormément les plantes dans ma pratique. Ici, au Québec, nous sommes très choyés d'avoir des herboristes très professionnelles qui oeuvres avec coeur à cultiver et récolter les plantes médicinales si précieuses. La thérapie par les plantes est ancestrale et nous avons conserver et transmettons toujours cette culture.


Généralement, j'ai recours aux plantes cultivées localement mais dans certains cas, j'utilise des plantes ayurvédiques qui nous proviennent de l'Inde. Le triphala churna en est un exemple, c'est un mélange de trois plantes à fruits qui est un véritable tonique pour le système nerveux, un détoxifiant du système digestif et un très bon antioxydant. C'est un des rares mélange qui équilibre les trois doshas ou constitutions ayurvédiques : le pita, le vata et le kapha. (Voir la section liens pour des sites sur l'Ayurvéda)

On me pose des questions sur l'alimentation presqu'à chaque rencontre naturopathique, sans compter les conférences et les rencontres entre amis... C'est donc dire que l'alimentation, on en mange!

 

Voici donc quelques réponses à autant de questions :

Quelle est la différence entre un aliment complet et un aliment raffiné?
L’aliment complet est celui qu’on récolte : il a conservé toutes ses parties, comme les grains de blé, d’avoine, de riz non poli, le fruit, les graines...

L’aliment raffiné est le résultat de certaines transformations. Au cours du raffinage, on retire une partie des éléments nutritifs de l’aliment complet., comme le sucre blanc, les huile, le riz blanc, la farine blanche...après le raffinage, l’industrie peut ajouter ou non des additifs pour améliorer la valeur nutritive, pour conserver le produit le plus longtemps possible,pour le rendre plus attirant.

Les conséquences de la consommation d’aliments raffinés sont directement reliées aux maladies dégénératives : cancers, maladies cardio-vasculaires, hypertension, arthrite, constipation, obésité...
Tout le monde sait que nous mangeons trop gras, trop salé, trop sucré, ce qui signifie pas assez de fibres, de vitamines, de minéraux et d’acides gras essentiels (AGE).
Et parcequ’ils manquent de fibres, les aliments raffiné ralentissent l’activité intestinale. Ils mettent jusqu’à 3 fois plus de temps que les aliments naturels à passer à travers le tube digestif (75 heures versus 24 à 33 heures). Le corps absorbe des kcal tout le temps de leur passage constipant, sans compter l’effet intoxiquant.

Les aliments ne peuvent pas être métabolisés adéquatement sans vitamines et minéraux. L’énergie que les aliments à calories vides contiennent n’est utilisable que si les vitamines et les minéraux nécessaires à leur métabolisme sont disponibles, donc venus d’autres aliments naturels. En attendant, si les vitamines ne sont pas disponibles, nous emmagasinons de la graisse, puis on a faim et on mange plus, etc.

Pendant le raffinage, les vitamines, les minéraux et les acides gras essentiels sont systématiquement retirés des aliments.


 

Quelle est la différence entre un aliment naturel et un aliment biologique :

Un aliment naturel est un aliment qui a été peu ou pas transformé, comme un pain de bonne qualité. Un aliment naturel ne contient pas d’additif, mais les fruits et légumes naturels peuvent contenir des pesticides.

Un aliment biologique est un aliment qui a été cultivé sans fertilisant chimique et aucun composé organique de synthèse ou traité chimiquement.

En ce moment, les aliments biologiques coûtent un peu plus cher car ils sont encore rares. Mais examinons tous les coûts. Quel est le coût de la décontamination des puits? Quel est le coût des maladies et des décès de fermiers et d’autres travailleurs agricoles qui sont causées par les pesticides? Quels sont les coûts de développement de nouveaux pesticides lorsque les ravageurs sont devenus résistants aux anciens? Si l'on tient compte de tous ces coûts réels de l’utilisation des pesticides, les aliments biologiques sont une véritable aubaine.
À table sans risque, p.27.

Les cultivateurs de bananes au Mexique ne vivent pas plus de 40 ans . Ils meurent des effets des pesticides (cancer).

Il est donc évident qu’on devrait encourager l’agriculture biologique. Au Québec, les deux organismes qui certifient les fermes biologiques sont l’OCIA et DÉMÉTER.

Une façon simple de manger vivant, c’est de manger des germinations.
On commence par faire tremper les graines, soit une céréale, une légumineuse ou une noix, puis on la laisse germer dans un pot ou sur terreau. On transforme alors cette graine en aliment extraordinaire qui:

Les germes sont des aliments vivants et frais.

La germination hydrolyse (scinde) les grosses molécules d’amidon en constituants plus petits, c’est une prédigestion.


Quelle céréales doit-on manger?

L’avoine
C’est la céréale la plus riche en matières grasses, elle contient un antioxydant qui la rend résistante au rancissement, contient de l’auxine, une hormone de croissance qui la rende bénéfique aux enfants et est riche en silice.

blé
En Europe, on désigne toutes les variétés de blé, y compris l’épeautre sous le nom de froment. Il y a trois principaux groupes de blé, le blé dur (à pain), le blé mou (à patisserie) et le blé durum (à pâtes alimentaires).

Le son, c’est l’enveloppe du grain, c’est riche en fibres et en protéines
Le germe, c’est l’embryon du grain qui contient le plus d’éléments nutritifs
Les sous-produits du blé: semoule, couscous, bulghur, huile de germe de blé, gluten.

L’épeautre
Variété de blé, serait une des plus anciennes variétés de blé. Les personnes allergiques au blé tolèrent l’épeautre.

Le Kamut
parent avec le blé, originaire de la région du Nil (en égyptien ancien, signifie blé). Moins allergène que le blé. très bon.

Le maïs
Seule céréale qui provient d’Amérique, il figure dans les cérémonies religieuses des Mayas, des Aztèques et des Incas. On le retrouve sous forme de farine de maïs, de semoule de maïs, de fécule de maïs, maïs soufflé.
C’est la seule céréale riche en carotène

Millet
Céréale plus ancienne que le riz, l’orge, le blé et le seigle. C’est la seule céréale alcalinisante. Cause très rarement des allergies

Orge
L’orge est facile à digérer, soulage les affections du foie, du système digestif et des inflammations des voies urinaires.
Orge mondé: orge complet débarrassé seulement de son enveloppe extérieure non comestible
Orge écossaise : subi 3 polissages par abrasion, perte de vitamines et de minéraux
Orge perlé, a subi 6 polissages, perte du germe et d’une bonne partie des vitamines, minéraux, fibres, lipides et protéines.

Riz
La céréale la plus cultivée au monde après le blé
Riz à grains longs
Riz à grains courts, plus collants
riz brun, riz complet
riz étuvé : passé à la vapeur
riz blanc: grains polis fait perdre la presque totalité des nutriments.
Il est parfois poli avec du glucose ou du talc pour lui donner une apparence brillante.
riz basmati, riz aromatique brun
riz sauvage qui n’est pas du riz, il s’agit des grains noirs d’une herbe aquatique sauvage.

Sarrasin
céréale qui pousse bien au Québec
kasha: sarrasin rôti

seigle
spécialement riche en magnésium

triticale
hybride développé dans les années 30 en croisant du blé (triticum) et du seigle (secale)

teff
très riche en fer et calcium

amarante
presque sans gluten

quinoa
grains des Incas. Protéine complète de la même qualité que le lait. Bonne source de phosphore calcium, fer, vitamine E et B.



Quelles huiles devrait-on consommer?
J’aimerais apporter une distinction entre plusieurs termes qui sont utilisés dans l’industrie alimentaire et qui portent à confusion.

Un acide gras saturé
C’est le gras qui a le plus haut point de fumée, i.e. qu’on peut chauffer sans qu’il brûle. Comme leur point de fusion est plus élevé que la température corporelle, ils ont tendance à former des gouttelettes ou encore des plaques dans les artères (athérosclérose), avec des protéines et du cholestérol. C’est un gras qui reste solide dans le corps.
Ils ont tendance à augmenter le taux de cholestérol sanguin.

Un acide gras monoinsaturés
C’est un gras avec un seul lien double dans sa chaine de molécules. C’est un

Un acide gras polyinsaturés renferme au moins 2 liens doubles. Les liens doubles donnent de la souplesse à l’acide gras et lui permet de se rompre et de s’agglutiner avec d’autres acides gras. Ils sont liquides à la température ambiante. Puisqu’il est fluide dans notre corps, il aide à garder les artères souples.
À cause de leurs liens doubles, les acides gras mono et poly insaturés sont sensibles à l’aire, à la lumière et à la chaleur (au rancissement).

Les huiles transparentes sont des produits issus du raffinage et se comparent presque au sucre blanc. Pour être digérées et métabolisées, elles puisent dans nos réserves de vitamines et de minéraux.
Les huiles commerciales ont été altérées par la chaleur et contiennent des acides gras trans.

acide gras trans:

acide gras cis :
peut plier



Toutes les margarines sont fabriquées à partir d’huiles raffinées.
Les huiles hydrogénées qui fabriquent les margarines et les graisses végétales se cachent partout : pâtisseries, crèmes glacées, chocolats, bonbons, croustilles, beurre d’arachide, bases de soupes, etc.


Que font les acides gras trans?
Ils augmentent le cholestérol sanguin, surtout le mauvais, les LDL, ils contribuent à augmenter les risques de maladies cardiovasculaires.


Quelle est l’alternative?
Consommer des huiles de 1ere pression à froid ou mieux, manger des noix et graines qui en plus apportent des fibres, des protéines, des glucides, des vitamines et des minéraux.
Les huiles pressées à froid doivent être dans des bouteilles opaques pour protéger de la lumière, être conservée à l’abri de la chaleur, de l’air.

Il faut donc choisir la qualité des gras que nous consommons mais cela ne veut pas dire d’en consommer trop. Trop de bon gras n’est pas mieux.

Les effets sur la santé?
obésité
diabète
cancer
hypertension
athérosclérose

L’obésité à elle seule entraîne un très grand nombre de troubles : problèmes circulatoires, arthrite, goutte, néphrite, etc.

L’alcool supprime la capacité de l’organisme à brûler les matières grasses. Quand vous prenez des boissons alcoolisées, votre organisme brûle plus lentement les matières grasses. Des chercheurs ont démontré que 90 ml de boisson alcoolisée réduisaient d’environ 1/3 la capacité à brûler les matières grasses qui s’accumulent autour de la taille et donnent le ventre de bière. Ce ne sont donc pas seulement les calories ni le fait que l’alcool soit transformé en sucre simple qui font grossir mais c’est aussi la façon dont l’alcool élimine le dispositif naturel d el’organisme à gérer les matières grasses.

Contact